Rechercher

Les actions de recherche de la BDIC se déroulent dans le cadre du Labex Les Passés dans le Présent, qui associe, outre la BDIC, la Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie, l’Institut des sciences sociales et du politique, le laboratoire MODYCO et la BnF. Les problématiques retenues sont celles de la médiation dynamique du passé, à partir d'objets complexes (textes, images, sons, objets ...) et des conditions de leur intelligibilité auprès du public dans le contexte des technologies numériques. 

La BDIC pilote ou participe à 3 projets, qui reposent sur un double corpus sur la Première Guerre mondiale numérisé pour l’occasion : un ensemble de 50 000 photographies issus de la collection des Albums Valois et de 12 000 affiches européennes du premier XXème siècle – sur la réalisation d’un outil : le cartable numérique à destination des collèges :

 

  •  Une étude de réception du cartable numérique : La compréhension des usages du cartable numérique s'inscrit plus largement dans les problématiques de recherches du labex sur la transmission de l'histoire, le rapport au document et la relation au passé des jeunes générations. Ainsi l'enquête envisagée portera plus largement sur les supports de l'enseignement de l'histoire mobilisés par les personnels auxquels le cartable numérique a été mis à disposition. Des observations de classe sur un trimestre minimum, des entretiens collectifs et des tests projectifs à partir des images des albums pourront être réalisés. Une équipe scientifique de vacataires compétents a été constituée en septembre 2014 afin de pouvoir observer un ensemble diversifiée de classes, au regard de la problématique. 

 

 

  • Une étude comparée de la réception des expositions physiques et de la numérisation du patrimoine : Dans le cadre du programme Étude des appropriations sociales des expositions historiques piloté par l'Institut des sciences sociales et du politique, il s'agira de comparer la réception par le grand public du patrimoine dans le cadre d'expositions physiques et de mise en ligne de corpus numérique en s'appuyant d'une part sur l'exposition Vu du front et sur la numérisation des albums Valois.

 

  • Une étude de dissémination d’un corpus et de son usage par une communauté virtuelle : piloté par la BnF, le programme Dissémination du patrimoine numérisé de la Grande Guerre associe, outre la BnF et la BDIC, l’Ecole Télécom Paristech. Il a pour objectif d’étudier les pratiques des internautes (chercheurs ou amateurs éclairés) face à des corpus numérisés sur la Grande Guerre et d’analyser leurs pratiques de dissémination et de partage de ce patrimoine .Une première étude qualitative (entretiens) a été réalisée par la BnF auprès de spécialistes de la Grande Guerre usagers de Gallica. Cette première étape va être consolidée par trois étapes complémentaires :

    • Une cartographie du web sur 14-18 ;

    • Une analyse du forum Pages 14-18 pour comprendre les mécanismes de circulation de l’information au sein de ce type de réseau et quelle est la structure interne à celui-ci ;

    • Le suivi de la mise en ligne d’un corpus significatif (les 50 000 photographies Valois de la BDIC), pour savoir comment réagit le web autour de cet « évènement ».

Notes de bas de page