Les croquis de guerre d'Adrien Barrère
Le 23/02/2015 à 10h11 par Frederique Joannic-Seta
Résumé

Ce billet sur les trois albums de croquis de guerre d'Adrien Barrère inaugure une nouvelle rubrique du blog des collections, où la BDIC laisse la plume à un internaute pour qu'il présente à son tour le document qui l'a marqué au sein de l'argonnaute. N'hésitez pas à faire parvenir vos textes à bibliotheque.numerique@bdic.fr ...

Adrien Barrère (1874-1931), né Adrien Baneux à Paris, est un artiste de la Belle Epoque. Plus connu pour son humour et ses caricatures, notamment dans les journaux satiriques tels que Fantasio, Le Rire (Rouge) et L'Assiette au beurre, ses croquis de guerre occupent cependant une place singulière dans son parcours.

 

Adrien Barrère, qui n'est pas militaire, tient absolument à participer à l'effort de guerre, mais il est réformé en raison d'une tuberculose osseuse. Qu'à cela ne tienne, c'est en tant qu'artiste qu'il part pour le front !

 

Barrère dessine ses croquis sur les lieux de bataille, dans les tranchées, dans les hôpitaux de campagne (HOE) et sur les aérodromes.

 

 

Il est fasciné par la médecine et les médecins qu'il côtoie volontiers alors qu'il n'a pas étudié la médecine lui-même. Barrère met en scène avec pertinence la médecine de guerre dont la technique avant-gardiste et novatrice évoluera au cours de la guerre (transfusion sanguine, perfusion, radiographie, psychiatrie...). Les visages sont dessinés avec un réalisme saisissant : ils sont graves, torturés par une douleur tant physique que psychique qui ne peut laisser indifférent. Ces moments, ces visages, ces émotions... c'est dans l'urgence et à tout prix qu'il lui faut les dessiner, les graver pour la postérité, car qui parmi ces soldats sera encore en vie demain, ou dans une heure ?

 

Cent ans plus tard, Colette et Jacques Ulmann, donateurs à la BDIC de ces trois albums de dessins, révèlent une nouvelle facette d'Adrien Barrère : celle d'un artiste qui, grâce à ses témoignages précieux sur une période troublée du 20ème siècle, nous invite au devoir de mémoire. Avec cette collection de croquis, nous espérons sensibiliser le public à l'oeuvre de cet illustrateur, caricaturiste et affichiste oublié du panthéon des artistes dans lequel il mériterait pourtant bien une place…

 

Hans Landler, président de l'association Les Amis de la Cité de la Toile

Elisabeth Ajouz-Delforge, secrétaire de l'association Les Amis de la Cité de la Toile

 

 

Retrouvez les trois albums de croquis de guerre d'Adrien Barrère

Mots clés : 
Partagez cet article
Commentaires

Seuls les utilisateurs identifiés peuvent laisser un commentaire.

Me connecter à mon compte

Billets proches
Le 11/09/2015 par Frederique Joannic-Seta
Le 12/03/2015 par Frederique Joannic-Seta
Le 16/03/2015 par Frederique Joannic-Seta
Le 02/03/2015 par Frederique Joannic-Seta
Le 06/02/2015 par Frederique Joannic-Seta